Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui, pas de scrap, de peinture ni de cuisine. Mon blog va me servir à répondre à un billet que "Le Gazouilleur" m'a adressé sur son blog en réponse à l'un de mes tweets agacé de ce dimanche passé.

 

Je lui livre ici ma réponse:

 

Tout d’abord merci pour cette longue réponse à un modeste tweet. Il est toujours très valorisant pour moi de me  savoir lue, surtout si mes propos déclenchent quelque réaction !

 

Tout d’abord, je tiens à préciser que mon « indignation naïve » ne l’est pas totalement, ma maman m’ayant toujours expliqué depuis mon plus jeune âge que le cadeau n’existait pas, une contrepartie étant forcément attendue quelque part. A partir de là, à nous d’utiliser le « gratuit », mais en connaissance de cause. Et je peux constater quotidiennement que tel n’est pas le cas de nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux.

 

Pour ce qui concerne Instagram, je voulais surtout attirer l’attention sur le fait que l’application androïd (je ne peux rien dire des autres), venait lire dans mon carnet d’adresses et que c’est pour cette raison que je préférais m’en séparer.

Vous attirez mon attention sur le fait que j’ai accepté les conditions générales d’accès au service. Je souhaite donc préciser qu’il y a deux niveaux d’acceptation.

 

D’une part, les conditions générales que nous acceptons lors de la création du compte Instagram. Il est à noter d’ailleurs que celles-ci sont en anglais, ce qui en rend la compréhension fine difficile pour une grande majorité de nos concitoyens (http://instagram.com/about/legal/privacy/# ). Je ne faisais pas allusion à ce niveau-là. D’ailleurs, je n’ai pas supprimé mon compte pour le moment.

D’autre part, les « autorisations de l’applications » sur lesquelles Google Play attire notre attention lors de l’installation ou de la mise à jour de l’application sur un smartphone (l’objet de mon tweet).

 

Lorsque j’accepte les conditions générales Instagram, je sais que mes photos ne m’appartiennent plus, que l’entreprise va connaître mes centres d’intérêts par le biais de ce que je poste, des amis auxquels je m’abonne, va me faire adresser des publicités ciblées, etc.

En ce qui concerne  ce que fait l’application dans le smartphone, c’est beaucoup plus insidieux puisque nous avons tous beaucoup de données personnelles, voire intimes dans nos appareils et là, ce n’est plus nous qui les livrons tout à fait volontairement et nous ne le maîtrisons absolument pas. Même si moi  j’accepte les conditions générales de l’application, les contacts de mon répertoire qui va être aspiré l’ont-ils fait ? Les applications deviennent souvent de plus en plus inquisitrices au fil des mises à jour et il me semble important de toujours bien lire les « autorisations de l’application » avant de les installer.

 

Dans le même ordre d’idée, j’ai supprimé depuis longtemps l’application facebook de mon smartphone pour les mêmes raisons. Je continue à utiliser ce service à partir du navigateur libre Firefox. C’est bien sûr beaucoup moins ergonomique mais c’est mon choix.

 

J’ai aussi supprimé l’application waze lorsque j’ai appris qu’elle était rachetée par google. Peut-être peut-on considérer que c’est mon côté paranoïaque mais le fait que l’association « Consumer Watchdog » ait remis en cause ce rachat me conforte dans mon choix (http://pro.clubic.com/entreprises/google/actualite-565146-watchdog-waze-google.html).

 

Que des sociétés privées détiennent des bases de données aussi importantes a de quoi inquiéter, il me semble.

 

Pour conclure, je préciserai que je sais bien que ces mesures que je prends sont tout à fait symboliques, que mon appareil est sous androïd et que donc, son contenu en est déjà largement exploité ! 

… et que je n’ai pas envie d’abandonner tous ces services numériques que j’utilise plus que de raison !

 

A bientôt de vous lire, cher Gazouilleur .

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Coup de gueule