Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce matin, école;

 

Ce soir, dîner chez des amis;

 

 

 

Ce matin, le chômage, les grands frères arrêtés, les mamans violentées;

 

Ce soir, le buffet, le champagne, les notaires, les médecins, les petits fours;

 

 

 

Ce matin, les barres de la ZEP, les feux aux poubelles, les vitrines taguées, les descentes de police;

 

Ce soir, la villa au Vésinet, les appartements à Courcheu, la maison familiale en Haute-Loire;

 

 

 

Ce matin, les « qu'est-ce tu m'veux? Tu m'cherches? », les « Maîtresse, il a traité ma mère! », les « c'est bien qu'est-ce que j'lui dis tout l'temps, Mdame: il faut travailler », les « je pourrai vous les donner lundi les 1,50 euros pour la sortie à Paris? »;

 

 

Ce soir, les « L'un de mes patients était un ami intime de la famille de Rotschild et il paraît que ... », les « vous savez, Neuilly, c'est aussi un ghetto, quelque part... », les « J'ai beaucoup de mal à faire admettre à mon fils qu'il n'a pas besoin de 50 euros pour aller à l'école. », les « Ah, vous enseignez aux élèves en difficulté, ce doit être passionnant! ».

 

 

 

Ce matin, joies : gâteaux de l'Aïd partagés par les parents, blagues échangées entre collègues, convivialité, chaleur humaine, reconnaissance;

 

Ce soir, arrogance, froideur, défis, supériorité;

 

 

 

Ce matin, dessin appliqué et coloré reçu d'un bambin;

 

Ce soir, cotisation pour un voyage aux Maldives que je ne m'offrirai jamais à moi-même;

 

 

 

Et moi, cette nuit, au fond de mon lit, entre deux mondes, je me tourne et me retourne et je n'y comprends rien.

 

 

Tess

 

10 Octobre 2009